Les cultes travaillent au déroulement des célébrations « déconfinées »

Le protocole préparé par les évêques de Belgique est prêt

Les cultes reconnus de notre pays se préparent à une reprise des célébrations dans les églises, les temples, les mosquées et les synagogues. À la demande du Gouvernement fédéral, ils élaborent actuellement un protocole reprenant en détail la manière dont les célébrations pourront se dérouler ainsi que les mesures de protection à appliquer pour prévenir autant que possible une infection par le coronavirus.

Aujourd’hui, les Évêques de Belgique ont achevé la préparation du protocole des catholiques. Ce dernier a été rédigé en collaboration avec des experts virologues et sera soumis au Conseil national de Sécurité pour avis et approbation.

De multiples demandes parviennent aux Évêques demandant la reprise des célébrations publiques. Ils s’en sont fait les interprètes auprès des autorités civiles et des experts qui conseillent le Gouvernement. Tous sont conscients de la priorité absolue que constituent la santé et la sécurité de ceux qui entrent dans une église.

Les Évêques sont heureux d’apprendre que le nombre de personnes présentes lors de funérailles ou d’un mariage pourra être porté à 30, dès ce 18 mai 2020.

Pour la Région Wallonne, les Gouverneurs de Province étudient la possibilité de permettre à nouveau la célébration des funérailles, sans eucharistie, dans l’église.

En ce qui concerne les baptêmes, les Évêques préfèrent aligner la date de leur reprise sur celle des célébrations eucharistiques dont ils espèrent le redémarrage le plus rapide possible.

Les Évêques de Belgique

SIPI – Bruxelles, jeudi 14 mai 2020

COMMÉMORATIONS 80/70 – ÉGLISE SAINT-PIERRE – LESSINES

Suite à la crise sanitaire du Covid-19 ayant entraîné quelques reports et annulations, les COMMÉMORATIONS 80/70 commenceront donc TRÈS SYMBOLIQUEMENT par la sonnerie des cloches de l’église Saint-Pierre, ce 11 mai 2020 à 7h30, 80 ans – et une heure et quart – après le bombardement qui anéantit l’édifice.

Les deux expositions prévues de mai à octobre 2020 sont accessibles depuis ce samedi 9 mai. Faisons preuve de civisme et d’attention pour l’autre : si vous vous rendez à l’église Saint-Pierre pour découvrir « De Noir et de Violet » – exposition de textiles sacerdotaux –  et « C’était l’église Saint-Pierre, de A à Z… ou presque » – l’édifice avant le sinistre  de 1940 – MERCI DE RESPECTER LES MESURES EN VIGUEUR DANS LE CADRE DE LA PANDÉMIE DE COVID-19 : 1,5 m entre vous et les autres, port du masque vivement recommandé ; par ailleurs, ne touchez à rien dans l’édifice, c’est la meilleure façon de ne pas risquer une éventuelle infection ! Bonne visite, dans l’espérance de jours meilleurs…

A quand une reprise des célébrations publiques ?

Voici ce qu’il en est au niveau des informations dont nous disposons à l’heure actuelle :

  • Aucune décision n’a été prise en faveur d’une reprise quelconque des célébrations pour les cultes, encore moins des modalités pour cette reprise.
  • Des rencontres ont eu lieu entre les Evêques et le Ministre fédéral des cultes, M. Koen Geens afin d’intégrer une reprise progressive des offices pendant cette période de déconfinement mais aucune date n’a été avancée.

Ci-après le lien vers un communiqué officiel de la Conférence des Evêques de Belgique, qui explique les dernières avancées en la matière : https://www.cathobel.be/2020/05/negociations-sur-la-reprise-des-celebrations-dans-les-eglises/

Les événements annulés ou reportés

Les événements suivants sont annulés ou reportés

  • Le pèlerinage à Beauraing et Tibériade organisé par le clocher d’Houraing et qui devait avoir lieu le 26 avril prochain.
  • La 25ème Procession en l’honneur de Notre-Dame d’Acren qui devait avoir lieu le 3 mai prochain
  • La Procession de Bois-de-Lessines qui devait avoir lieu le samedi 9 mai prochain
  • Le Concert en hommage aux victimes de la Guerre 1940-1945 par la Musique Royale des PG de Deux-Acren en l’église de Deux-Acren le samedi 9 mai prochain
  • La Neuvaine à Notre-Dame de la Médaille miraculeuse en l’église d’Houraing qui devait avoir lieu du 2 au 11 mai prochain
  • Les célébrations de 1ère communion qui devaient avoir lieu pendant les dimanches de Pâques en avril et en mai sont reportées
  • La célébration du Sacrement de Confirmation qui devait avoir lieu le Lundi de Pentecôte est reporté

Prolongation du confinement

Suite à la réunion du Centre national de crise ce mercredi 15 avril 2020 et la prolongation du confinement jusqu’au 3 mai 2020, les célébrations publiques sont, elles aussi, suspendues jusqu’au 3 mai 2020.
Les baptêmes, mariages, célébrations de funérailles et les messes ne peuvent avoir lieu.
Les célébrations de 1ères communions et du Sacrement de Confirmation sont reportés à l’année scolaire prochaine, à des dates qui restent à déterminer.

Christ ressuscitera

Samedi Saint : jour de grand silence

Après avoir vécu le vendredi saint de manière un peu étrange grâce aux ondes de Maradio, aujourd’hui, samedi, l’Eglise toute entière est en prière dans l’attente de la Résurrection.
Cette année particulièrement, nous ne pourrons pas vivre cette fête physiquement tous ensemble.
Mais COVID-19 ou pas : Christ ressuscitera !
L’occasion pour chacun du nous de vivre ce passage de manière personnelle ou en famille chez soi.
L’occasion de suivre les messes qui sont retransmises à la télé ou sur kto ou encore sur la chaîne youtube de Lyon Centre.
En signe de résurrection et aussi en remerciement pour le personnel soignant, les cloches de nos églises qui se sont tues ce jeudi saint en soirée sonneront à nouveau de plus belle ce samedi soir.
Elles sonneront aussi demain dimanche à 09h55 comme depuis le début du confinement à la demande des Evêques de Belgique.
A leur demande aussi, et pour signifier la Résurrection, elles retentiront demain dimanche également sur le coup de midi.

Bonne et sainte fête de Pâques à toutes et tous

Le clergé et les différentes équipes d’animation

Les cloches de nos églises

Message aux habitants de l’Unité Pastorale de Lessines pour qui les cloches de ses églises relaient les applaudissements :


Pour les Chrétiens, le Triduum pascal (3 jours Saints) signifie que les heures de la Passion et de la Mort du Seigneur approchent. Ils prennent part à ce temps de deuil, cœur de la vie chrétienne.
Les cloches de nos églises marqueront ce deuil en se taisant de jeudi saint au soir jusqu’au dimanche de Pâques . Ce silence invitera chacun de nous à prendre part au deuil des familles éprouvées par la perte d’un parent suite au Covid-19.
Elles retentiront pour célébrer le Christ ressuscité mais aussi pour encourager les personnes malades du Corona-virus et continuer le relais de nos marques de sympathie au corps médical.
En cette période de confinement, prenons le temps de vivre pleinement, d’une manière inhabituelle certes, la résurrection de notre Seigneur.
Belle fête de Pâques !

Michel Myle – curé

Le Vendredi Saint lessinois vivra malgré le Covid-19 !

Une retransmission en direct, dès 19 heures sur les ondes (90.1 FM) de MaRadio permettra de se replonger dans l’ambiance de la tradition lessinoise et de suivre l’Office en ses jour et heure traditionnels.

Tous les rassemblements religieux et l’ensemble des manifestations folkloriques ayant été annulés suite à la pandémie de Covid-19, la séculaire tradition du Vendredi Saint lessinois s’est donc vue annulée pour 2020, un événement historique !

Pourtant est née l’idée de proposer à MaRadio (90.1 FM) de retransmettre, en direct depuis le studio de la Grand’place de Lessines, l’office du Vendredi Saint qui se terminera par la lecture de la Mise au Tombeau. Ce texte se lit à l’issue de la procession des Pénitents, juste avant la Mise au Tombeau proprement dite et clôt la lecture de la Passion de Notre Seigneur Jésus Christ selon saint Jean (18, 1-40 – 19,1-37) lue à trois voix pendant l’office. De cette façon, si la tradition lessinoise est, cette année, mise entre parenthèses, elle existera bel et bien d’une façon différente, signe des temps.

L’office de ce vendredi 10 avril aura donc lieu à l’heure habituelle. Débutant à 19h30, il se fera en fonction du missel, débutant par la Liturgie de la Parole : Livre d’Isaïe (52,13 – 53,12), Lettre aux Hébreux (4, 14-16 ; 5, 7-9) et Passion selon saint Jean, à plusieurs voix. Cette première partie s’achèvera par la Prière Universelle particulièrement solennelle le Vendredi Saint.

Ce sera ensuite la Liturgie de la Croix. Le Vendredi Saint, l’Église propose aux fidèles de vénérer la croix par laquelle le genre humain fut et est sauvé. Cette année, cette vénération sera « virtuelle » pour cause de distanciation sociale. Si on vénérera un crucifix en studio, au nom de toutes et tous, n’hésitez pas, chez vous, à embrasser la croix.

Ordinairement, l’office du vendredi Saint s’achève avec les Présanctifiés, c’est-à-dire la communion, précédée du Notre-Père. La liturgie du Vendredi Saint est un office où la messe n’est pas célébrée, la communion se fait habituellement avec la réserve eucharistique consacrée la veille – les Présanctifiés – le Jeudi Saint lors de la messe qui commémore l’Institution de l’Eucharistie. Les auditeurs pourront à ce moment se sentir en communion avec le Christ et tous les chrétiens qui, à travers le monde, en célèbrent la Passion, qu’ils soient confinés ou non.

Viendra enfin le moment de la lecture de la Mise au Tombeau, achevant l’Office du Vendredi Saint 2020 à Lessines. Ce ne sera certes pas vraiment la tradition bien connue de la trilogie lessinoise (ou triptyque, comme le signalait l’abbé L. Rousseaux dans son opuscule « La Procession de la Mise au Tombeau » en 1939) – office, procession et Mise au Tombeau – mais une belle et sobre célébration qui gardera justement la tradition sous le boisseau en attendant l’édition 2021. Une façon également de démontrer qu’à Lessines, foi et tradition sont plus fortes qu’un virus !

L’office sera présidé par l’abbé Michel MYLE, assisté de Michèle WATTIEZ, sacristine de l’église Saint-Pierre et surtout, ancienne de l’Académie Saint-Grégoire du Séminaire de Tournai, de son fils Cyril SULMON, acolyte à Saint-Pierre, qui depuis huit ans, prend des cours d’art de la parole à la troupe du Cactus, à Lessines, tout en faisant partie des Petits Chanteurs de Belgique depuis plusieurs années. Ludovic OPLICHTENBERG, organiste de l’église Saint-Martin à Deux-Acren, apportera sa contribution à l’office, fournissant les chants d’entrée et de sortie ainsi que celui de communion. Enfin, dès 19 heures, Jean-Luc DEMECHELEER s’entretiendra avec l’historien Gérald DECOSTER, membre de l’organisation du Vendredi Saint, pour évoquer l’histoire de cette tradition et ses vicissitudes jusqu’à cet épisode 2020.

Très symboliquement, en l’église Saint-Pierre, une croix sera dressée sur l’autel, drapée du rouge du Vendredi Saint pour passer au blanc de la nuit pascale et du jour de Pâques.

Commémorations 80-70 à l’église Saint Pierre

La pandémie de Covid-19 est un véritable drame planétaire. Elle entraine des milliers de décès ainsi que de nombreux et graves problèmes économiques. Elle touche tous les aspects de notre société, en ce, y compris, la culture.

Depuis près de deux ans, à l’église Saint-Pierre de Lessines, les Commémorations 80/70 se préparent. Elles devaient débuter le 9 mai. Toutefois, suite à la possibilité d’un prolongement du confinement dû à la crise sanitaire et aux problèmes entraînés par celui-ci, certains évènements et certaines manifestations pourraient se voir reportés.

Mais, le dicton « L’espoir fait vivre » qui remonterait au XIIIe siècle, pousse à aller de l’avant : demain sera un autre jour, demain brilleront des jours meilleurs. La Fabrique d’église Saint-Pierre vous propose donc la genèse des Commémorations 80/70 et leur calendrier 2020.

Pour tout savoir, cliquez ICI

HISTORIQUE

LES CÉRÉMONIES TRADITIONNELLES DU VENDREDI SAINT LESSINOIS ANNULÉES

La pandémie de Covid-19 qui cause de nombreux décès à travers le monde entraine également l’annulation de la tradition lessinoise du Vendredi Saint 2020 !

Une suppression historique en effet, car, depuis les premières traces dans les archives qui stipulent un événement particulier à Lessines, à l’occasion du Vendredi Saint, voici près de 550 ans, la tradition n’a été interrompue qu’à deux reprises.

Ce sera d’abord le Vendredi Saint du 2 avril 1790, supprimé pour cause de troubles dus à la Révolution Brabançonne (du 24 octobre 1789 au 3 décembre 1790). Dès 1791, les semainiers (registres recouvrant le déroulement des semaines de l’année à l’église) de l’église Saint-Pierre stipulent que la tradition reprend « comme avant les troubles ».

Puis, ce sera la Révolution Française qui viendra bousculer la coutume. En 1796, la procession se fait autour de l’église, l’année suivante, elle se calfeutre dans l’édifice. L’église étant fermée du 17 septembre 1797 au 25 juillet 1802, office, procession et mise au tombeau s’arrêtent… Mais redémarrent dès 1803.

Il y aura enfin les deux Conflits mondiaux. Durant le premier, les choses se font comme de coutume. Ce sera presque le cas au cours du Second Conflit. Suite à la destruction de l’église le 11 mai 1940, un gisant en plâtre est acquis, une statue de la Vierge est transformée, à l’aide de voiles noirs, en une Notre-Dame des Sept douleurs… et la procession s’organise, mais en 1943 et 1944, elle restera confinée dans la cour de l’école des Frères, rue Georges Kugé, c’est dans la salle des fêtes de l’institution qu’a été installée l’église provisoire. Le Vendredi Saint 30 mars 1945, la procession retrouve son parcours habituel, à 16 heures.

C’est une nouvelle guerre, d’un autre genre mais terrifiante pourtant qui oblige la traditionnelle trilogie du Vendredi Saint lessinois – office, procession, mise au tombeau – à se mettre entre parenthèses, et c’est dommage car des « nouveautés » devaient apparaître à cette occasion… évidemment respectueuses de la tradition.

La Conférence des Evêques de Belgique a annoncé l’annulation de toutes les célébrations religieuses publique de la Semaine Sainte 2020 « dans toutes les églises et chapelles, y compris dans les monastères, institutions catholiques et lieux de pèlerinage… Seules les célébrations avec quelques personnes en vue de leur diffusion à la radio, à la télévision ou en streaming pourront avoir lieu. »

Le doyen de la Paroisse de Lessines – nouvelle dénomination du doyenné – Michel MYLE, a proposé à Ma Radio (90.1 FM) d’organiser une retransmission en direct de l’office du Vendredi Saint (10 avril) dans les studios du média lessinois. La réponse est en attente. Pour se tenir au courant, rendez vous sur http://www.doyennedelessines.be/.

Quant à l’église Saint-Pierre, elle demeure ouverte toute la journée, permettant aux fidèles de s’y recueillir. À l’occasion du Vendredi Saint et du jour de Pâques, un aménagement spécifique devrait être mis sur pied. Merci de respecter les règlementations en vigueur concernant le confinement, émises par le Gouvernement belge… et prenez soin de vous !

Pour vous replonger dans l’ambiance du Vendredi Saint à Lessines :